Église Saint-Acceul

Église Saint-Acceul

Classée aux monuments historiques, cette église est la seule de France à porter ce nom, qui demeure mystérieux, même s'il est souvent assimilé à Saint-Andéol, évangélisateur du Languedoc, qui souffrit le martyr au IIIe siècle.

Saint-Acceul apparait en effet sur la facade de l'église une scie à la main (Saint-Andéol s'étant vu scier le crâne par les Romains).

Joyau architectural et artistique de la Renaissance, l'église Saint-Acceul d'Ecouen constitue un point central du tourisme pour la commune. C'est pourquoi, la municipalité a souhaité réaliser des travaux de rénovation pour sa mise en valeur.

Architecture et histoire

L'église Saint-Acceul a été bâtie à partir de 1536 par le Connétable Anne de Montmorency (batisseur du château d'Ecouen) qui souhaitait faire de cet imposant monument un symbole du rang et de la puissance des Montmorency. Le choeur est achevé en 1545.

Par la suite, l'édifice a été de nombreuses fois modifié par la suite : la nef a été construite au début du XVIIIe siècle et la façade au milieu du XIXe siècle. Cette dernière a été élaborée par Garrez, architecte des bâtiments de France.

L'alliance de ces multiples périodes, ayant chacun leur style artistique et architectural, confère toute son originalité à l'église, par ailleurs connue pour ses vitraux. L'intérieur dévoile aux visiteurs l'autel et son imposante peinture, une copie de la Transfiguration de Raphaël, ainsi qu'un orgue.

Le clocher contient trois cloches dont la plus grosse, qui pèse plus de 1 400 kg, porte les armes d'Anne de Montmorency. Les deux autres cloches pèsent tout de même 850 kg et 600 kg.

L'architecte, Jean Bullant, aurait été enterré dans l'église.

Les vitraux

La principale particularité de l'église d'Ecouen réside dans ses vitraux qui nous sont parvenus intacts depuis la Renaissance. En effet, dans nombre d'église de cette époque, les vitraux ont été brisés au cours des guerres, par accident ou encore volés.

Les vitraux sont alors des reproductions plus tardives, aux couleurs parfois ternes. Au contraire, les riches vitraux d'Ecouen, datant du XVIe siècle (époque de la construction du château) réservent bien des surprises aux visiteurs...

Les dix verrières, financées par la famille des Montmorency, auraient été réalisées entre 1544 et 1587. Elles représentent d'ailleurs la puissante famille, et même la Passion du Christ à des thèmes plus actuels (l'époque était au déclenchement des guerres de religion).

Travaux de restauration

Depuis quinze ans, de nombreux chantiers de rénovation ont été entrepris par la ville pour sauvegarder et mettre en valeur cet élément indispensable du patrimoine architectural d'Ecouen.

La réfection des gouttières, du reliquaire et des vitraux s'est accompagnée de la consolidation des voûtes du choeur, du renforcement des charpentes et couvertures...

Ces travaux, extrêmement coûteux et long à conduire, puisqu'ils touchent un Monument historique, ont été répartis en plusieurs tranches.

Par ailleurs la commune a réalisé d'importants travaux d'aménagement aux abords de l'édifice pour renforcer son attrait touristique.

Église Saint-Acceul
Église Saint-Acceul
Emplacement : 
Église Saint-Acceul
Place de l'église
95440 Ecouen
Tél. : 01 39 90 92 49
Repères : 
  • L'office de tourisme propose des visites gratuites et commentées de l'église
  • L'association Les Amis de Saint-Acceul vous propose, à l'Office de tourisme, différents ouvrages sur l'église Saint Acceul
  • Des concerts sont régulièrement organisés